L’automne est de retour et le temps des récoltes aussi

Des trésors en forêt? Qui cherche trouve! Avec l’automne revient le temps des récoltes. Oiseaux, écureuils et autres rongeurs amassent noix, graines et provisions. Ils ne sont pas seuls: les humains aussi parcourent cette «malle aux trésors» qu’est la forêt, à la recherche d’ornements pour leur logis. Bien que chaque forêt ait un propriétaire, cette quête est licite si elle reste dans des limites raisonnables.


Il n’y aura bientôt plus rien qu’on ne puisse acheter chez les grands distributeurs. Plus besoin d’aller chercher en forêt des matériaux naturels pour créer des décors d’automne ou de Noël. Mais gare, une grande partie de ces articles viennent de loin, de très loin! Les étoiles en écorce sont acheminées du Grand Nord, les pommes de pins proviennent de Chine ou de Turquie, pour ne citer que ces exemples. Il suffit pourtant de parcourir la forêt à côté de chez soi pour en récolter, et ceci gratuitement et en toute légalité.


En Suisse, la loi garantit en effet un libre accès à la forêt mais elle autorise aussi la cueillette de baies sauvages, de champignons, ou la récolte de cônes
pour un usage personnel. Avec des cupules de faînes du hêtre, des glands de chêne, des marrons d’Inde, des cynorhodons, des brindilles couvertes de lichens ramassées au sol, vous pouvez créer vous-même de merveilleux arrangements.


Bien qu’ouvertes à toutes et à tous, toutes les forêts ont un propriétaire. Les visiteurs s’y comportent avec le respect que des invités doivent à leur hôte. Le ramassage se fait avec modération, on ne blesse ni n’endommage les arbres petits et grands, on ne cueille pas de plantes protégées et, pour les champignons, règlements locaux et directives cantonales s’appliquent. La forêt est une boîte à trésors, pas une décharge: reliefs de pique-nique, déchets et autres traces n’y ont pas leur place!

Pour en savoir plus sur la forêt: ForêtSuisse